Qui sommes-nous?

Nos actions humanitaires

Boud’Choumins est un projet existant depuis plus de 10 ans et appartenant à l’association étudiante Unis-Terre de développement social et solidaire de KEDGE Business School – Marseille (ex Euromed Management).

Ce projet est tourné vers le don de soi. C’est par là qu’il se développe et agit sur la ville de Marseille. En effet, ce don de soi est réalisé par trois actions principales :

  • Le don du temps de ses membres actifs

Chaque dimanche, l’association Boud’Choumins rend visite aux enfants hospitalisés de la Timone. Boud’Choumins est présent sur deux étages de cet hôpital et propose une panoplie d’activités pour les enfants malades, comme la peinture, le coloriage, des ateliers créatifs ou encore des jeux de sociétés. L’objectif est de rendre le sourire aux enfants et de les faire sortir de leur quotidien de malade.

élisa retomber en enfance

  • Le don de sang, de moelle osseuse, de plaquettes, d’organes

Les maladies et les traitements impliquent la nécessité d’avoir recours à la générosité des biens-portants. Boud’Choumins sensibilise les étudiants aux différents dons du corps humain sur le campus de l’école de commerce à laquelle elle appartient. Régulièrement, elle organise des collectes de sang avec l’Etablissement Français du Sang, participe au « Défi Plaquettes » afin de récolter des promesses de don de plaquettes de sang, sensibilise les étudiants au don de moelle osseuse… Cette mission est d’autant plus importante car elle permet aux enfants hospitalisés de garder espoir quant à leurs besoins pour guérir.

1537647_435066933290845_1197136254_o (1)

  • Le don de savoir-faire et de connaissance des membres du projet

Boud’Choumins aide l’association marseillaise Héma 13 à se développer. Cette association lutte contre la drépanocytose (maladie génétique du sang). Etant donné que c’est une association de malades pour les malades, elle a besoin d’une aide pour pouvoir mener toutes ses actions. Ainsi, l’équipe Boud’Choumins apporte ses compétences en terme d’organisation ou d’administration pour soutenir Héma13 et partager auprès des étudiants et des Marseillais le combat qu’elle mène contre cette maladie trop peu connue.

Yolande, fondatrice de l'association Héma 13

Boud’Choumins est donc une association étudiante qui agit pour les enfants hospitalisés sur Marseille par différentes actions comme la sensibilisation aux différentes maladies du sang, les récoltes de sang ou la distribution de cadeaux pour les « Boud’Chous » à Noël.

L’hospitalisation: un chemin difficile

Chaque année en France, ce sont près de 11 000 enfants ou adolescents qui sont touchés par la leucémie ou le cancer. Durant toute la durée de leur hospitalisation, ils sont confrontés à l’éloignement familial et restent parfois privé pendant plusieurs semaines de leur famille et de leurs amis. La voie vers la guérison est alors un chemin long et difficile, trop souvent effectuée en solitaire. Pourtant, l’efficacité de leur traitement et de l’accompagnement pas le personnel soignant dépend aussi de l’état d’esprit des jeunes malades. Si ceux-ci peuvent déployer des trésors d’adaptabilité et d’optimisme, ils ont tout de même besoin de trouver chez les adultes qui les entourent la même attitude positive. Se rendre là-bas, c’est pour nous fournir l’occasion à des enfants malades de se rencontrer, de jouer ensemble et de conserver une vie sociale active. C’est aussi offrir un moment de répit à des parents souvent fatigués et angoissés face à la maladie de leurs enfants.

Les enfants atteints de leucémie sont ainsi souvent sujets à des hémorragies du fait d’une diminution de leur taux de plaquettes. C’est ici la maladie qui est directement en cause.  Les enfants atteints de cancer sont soumis à la même faiblesse lorsqu’ils subissent un traitement par chimiothérapie. Ceux qui souffrent de maladies du sang comme la drépanocytose ou la thalassémie doivent eux procéder de manière régulière à des transfusions sanguines pour remédier à la présence de trop nombreux globules rouges falciformes, qui ne circulent plus convenablement dans les vaisseaux sanguins.

Il faut alors recourir à un donneur. En raison, entre autre, de l’allongement de l’espérance de vie, et des progrès de la médecine permettant l’augmentation du nombre de traitement par chimiothérapie lourde, les besoins croissent sur un rythme intensif. Ils augmentent de 1 à 3 % par an. Parallèlement à cette augmentation de la demande, les prélèvements de sang, tout comme le nombre de donneurs, ont tendance à se stabiliser (autour de 1,7 million de donneurs en 2009).

C’est ainsi que Boud’choumins s’investit au quotidien pour faire connaitre les enjeux du don de soi, et partager sa gaieté avec ceux qui ont le plus besoin : les enfants malades.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s